google8a338887c20a23e2.html
 

Un jardin comestible dans votre cours!


À une époque où il est devenu dangereux de faire confiance aux industries qui produisent nos aliments, cultiver ce que nous mangeons est de l’or vert. Une jeune famille urbaine a décidé de transformer sa cours arrière, et sa qualité de vie, avec un peu d’aide de Biophilia! ;)


Les jeunes familles urbaines ont souvent de la difficulté à se payer de la nourriture de qualité


Pour toute famille urbaine, il peut être difficile d’arriver à vivre plus en santé tout en réduisant le coût de la vie. Selon une analyse des données de Statistiques Canada effectuée par Global New’s, les Canadien·ne·s dépensent en moyenne autour de 200$ par mois par personne pour la nourriture acheté au magasin. Ainsi, les épiceries comptent pour une grande partie des dépenses, et la nourriture biologique est parfois plus difficile à intégrer au budget accordé à la nourriture. Celeste et Edouard cherchaient une solution à ce problème et sont venus vers nous, curieux et curieuse de savoir comment la permaculture pourrait les aider.


Comme pour tous les projets, cela a débuté par une conversation préliminaire portant sur : leurs habitudes de vie, leurs besoins, leurs objectifs et leurs moyens. Pour Celeste et Edouard, la principale préoccupation était la nourriture, car il et elle adorent cuisiner. Ils ont une cours arrière, mais n’avait jamais sérieusement considéré avoir un jardin comestible étant donné les conditions ombragées, l’espace limité pour le jardinage, les écureuils un peu embêtants et Pixel, le chien de la famille. Cependant, avec quelques ajustements, nous avons estimé qu’il y aurait un réel potentiel pour eux de faire pousser une partie de leurs propres aliments frais. Après quelques autres discussions portant sur ce qu’ils étaient intéressés à cultiver, il était temps de débuter l’observation de leur cours.